ACCUEIL | CONTACT
ENTOMOLOGIE                                 
LES PAPILLONS
Entomologie
  Morphologie
  Glossaire
  Familles
  Epinglage


GALERIES
  Photos
  Gifs


ACTIVITES
  Origami
  Decoupages
  Coloriages
  Perles


TEXTES
  Citations
  Histoires
  Articles
  Poemes


BOUTIQUE


LIENS
  Thematiques
  Amis
  GWA2007
  Annuaires amis


 

 


Vol de papillon

Le ver a soie et la sericiculture

Parmi les chenilles qui produisent de la soie, l'espèce Bombyx mori, ou ver à soie du mûrier, est celle qui donne les produits les plus beaux et les plus estimés.

Le bombyx mori

Nom scientifique : BOMBYX MORI

Famille : Bombycidae

Genre : Bombyx

Espèce : Mori

Appellation usuelle : Bombyx du mûrier ou ver à soie

Histoire
Insecte indigène originaire de la partie méridionale de la Chine, domestiqué environ 2 600 ans avant notre ère. Les oeuf furent successivement importés en Inde, en Perse et dans diverses régions d'Asie. On fit l'évelage en Grèce, en Arabie, en Espagne, et Italie au VIème siècle après l'introduction à Contantinople par l'empereur Justinien, et enfin la France au XIIIème siècle.

En 1450, Lyon, puis Tours, se mirent à produire des soieries. Puis Henry IV développa cette activité dans le centre et le midi de la France.

 

Le papillon - Bombyx Mori

Après 15 à 20 jours de chrysalide, le Bombyx du mûrier se transforme en papillon. Il sort généralement de son cocon entre 6h et 9h du matin, en brisant la chrysalide et en secrétant un liquide qui ramolli les fils de soie. Rapidement après l'éclosion, mâles et femelles s'accouplent pour un créer un nouveau cycle. Le Bombyx du mûrier est un papillon nocturne d'un blanc grisâtre, domestiqué depuis des millénaires. Il a peu à peu perdu la faculté de voler et celle de s'alimenter car l'homme ne s'en sert que pour la reproduction; aussi sa durée de vie est limitée à quelques jours.

 

le cycle

Les oeufs
Après l'accouplement, la femelle pond environ 500 petits oeufs de couleurs jaune, La ponte s'effectue généralement en juillet. Les oeufsoeufs de Bombyx Mori (ou graines) arrêtent rapidement leur développement embryonnaire durant l'hiver, restant ainsi conservé pendant la saison froide. Ce n'est que sous l'influence de la hausse des températures printanières, que l'éclosion devient possible.

Ces fameuses graines se présentent sous la forme de lentilles d'un diamètre de 1,5 millimètre et prennent au bout de quelques jours une teinte grisâtre. Elles se vendent à l'once (unité de mesure de 25 à 33g suivant les contrées)

Le ver à soie
Lors de l'éclosion, les vers de couleur noire, mesurent à peine 2 mm. Ils ont l'aspect de petites chenilles velues. On les dispose alors sur des feuilles fraichement cueillies et hachées, sur des rayons en planche "le taulier", dans un local chauffé. Douées d'un appétit considérable, la chenille grossit rapidement. Avant d'atteindre leur plein développement, les versvers à soie subissent 4 changements de peau appelées mues, maladies ou dormies. Les sériciculteurs disent "mes vers dorment à la première" ce qui signifie que les vers subissent leur première mue. Le terme de dormie vient du fait que pendant chaque mue, qui dure 24 heures, les ver reste immobile sans s'alimenter. Ces mues successives s'expliquent par la croissance démesurée du ver.

De mue en mue (5 âges) le ver atteind en une trentaine de jours sa taille maximum soit 6 à 8 cm et pèse environ 4 à 5 gr, 10 000 fois son poids initial. Pendant toute l'éducation, les vers sont nourris généralement 4 fois par jour. Les feuilles doivent être hachées très menu pendant les 3 premiers âges. Au 4ème, on coupe encore la feuille mais en plus gros, ce n'est qu'au 5ème âge que l'on donne la feuille entière. L'élevage a duré 30 à 40 jours suivant la température qu'on a réussit à maintenir, soit en gros, le mois de mai.

Puis l'appétit des vers diminue, et ils ne s'alimentent plus, s'agitent dans tous les sens et cherchent à grimper. Le moment est venu de tisser leur cocon. Avec des rameaux de bruyère, de genêt, de bouleau, de colza, suivant l'endroit, le sériciculteur fabrique des cabanes en forme d'arceau, c'est l'encabanage. Le corps des vers à soie devient transparent et prend une couleur jaune : la couleur de la soie. Les vers grimpent alors le long des bruyères et choississent l'endroit où ils vont tisser leur cocon.

 

La magnanerie
Elles (les "éducations") peuvent se trouver dans des greniers d'habitations, ou dans des bâtiments spéciaux de 2 à 4 étages. Il est indispensable que le local soit bien chauffé et ventilé afin d'avoir une température constante pour le développement du ver à soie.

 

 

 
Design © 2004 Hersandesign pour kitgrafik Contenu © 2007 : Papillon

Agence Web - Xavbox - Gnome - plantes dépolluantes - Poker gratuit - Woood - un endroit
Fleurs - coloriages gratuits - Actus -