ACCUEIL | CONTACT
ENTOMOLOGIE                                 
LES PAPILLONS
Entomologie
  Morphologie
  Glossaire
  Familles
  Epinglage


GALERIES
  Photos
  Gifs


ACTIVITES
  Origami
  Decoupages
  Coloriages
  Perles


TEXTES
  Citations
  Histoires
  Articles
  Poemes


BOUTIQUE


LIENS
  Thematiques
  Amis
  GWA2007
  Annuaires amis


 

 


Vol de papillon

Description du corps du papillon

La tête

Il y a des différences notables de morphologie entre les papillons diurnes (Rhopalocères) et les papillons nocturnes (Hétérocères).

Nous y reviendrons de façon plus précise dans la partie famille. En attendant, voici une description précise et générale des différentes parties qui composent ce petit insecte.

C’est sur la tête que se trouvent les principaux organes sensoriels. En vol, les papillons se guident surtout à la vue et à l’odorat.

Leurs deux yeux composés sont sensibles aux couleurs des fleurs et aux mouvements de leurs prédateurs. Les deux antennes qui peuvent être articulées, captent également le parfum des fleurs et l’odeur des femelles.

LEUX YEUX
Chaque oeil est formé comme tous les insectes de plusieurs petits yeux nommés ommatidies. L'ommatidie possède un cône (cristallin) surmonté d'une cornée (facette) sur laquelle existe un élément sensible à la lumière "le rhabdome". Chaque ommatidie est séparée par des cellules qui les isolent les unes des autres. Des nerfs relient directement l'ommatidie au cerveau qui reçoit une image en mosaïque. Les papillons ont une excellente vision des couleurs et en perçoivent plus que d'autres animaux.

LES ANTENNES
Elles ont une fonction olfactive et d'équilibre. Chaque antenne est divisée en 3 parties:

- le scape : article de base généralement le plus long
- le pédicelle : article le plus court
- le fouet : formé d'un grand nombre de petits articles.

Entre le pédicelle et le fouet se trouve l'organe de Johnston pour l'orientation en vol. Les antennes sont revêtues d'écailles au dessus et de cils sensoriels en dessous qui leur permettent de détecter les moindres odeurs dispersées par le vent. Plus leur taille est grande, plus leur sensibilité est importante.

LES PALPES
Elles ont une fonction olfactive, elles se composent de 3 articles dissimulés sous une épaisse couche de soies (poils). Elles sont riches en organes sensoriels, ont une fonction olfactive à petite distance et un rôle important pour l'identification des plantes nourricières.

 

LA TROMPE
Elle a une fonction gustative. Les papillons se nourrissent essentiellement de nectar qu'ils aspirent avec une sorte de paille: la trompe, sauf chez certains papillons de nuit (hétérocéres) qui ne se nourrissent pas. La trompe est formée de 2 gouttières accolées l'une à l'autre par des crochets. Au repos, la face supérieure de la trompe est plus ou moins plate mais par contraction musculaire, elle s'arrondit et se déroule. Quand elle ne sert pas, elle est enroulée entre les palpes. Une articulation souple située au milieu de la trompe permet au papillon de butiner sous n'importe quel angle sans déplacer son corps.

Le thorax

Très velu, il est divisé en 3 segments de dimensions inégales (comme tous les insectes) :
-Le prothorax porte la première paire de pattes.
-Le mésothorax le plus grand des 3 portant la deuxième paire de pattes et les ailes antérieures. De chaque côté se trouve une plaque cornée couverte d'écailles qui semble servir à la protection de l'articulation de l'aile (au dessus de la base de l'aile). A l'arrière se trouve une plaque + ou - ovale en forme d'écusson (le scutellum) qui le recouvre.
-Le métathorax qui porte les ailes postérieures et la dernière paire de pattes.

L'abdomen

Il est composé de 10 segments (anneaux) mais seulement 7 sont visibles. Outre les organes digestifs et reproducteurs, on y trouve le vaisseau dorsal (coeur), les stigmates qui sont de petits trous situés de chaque côté de l'abdomen servant à la respiration. Les mâles possèdent une paire de crochets (pas forcement visibles)en bout de l'abdomen.

Chaque espèce possède des organes reproducteurs différents, ce qui empêche l'accouplement avec des espèces différentes. L'abdomen est recouvert d'écailles et de poils.

Les pattes

Une femelle prête à pondre piétine les feuilles. Pour quelle raison? Tout simplement car ses pattes possèdent les organes sensoriels les plus importants. Les pattes portent de minuscules épines qui lui permettent de déchirer la surface des feuilles et d'exciter les organes sensoriels qu'elle possède. La femelle pourra ainsi reconnaître la plante hôte (locataire) pour la future progéniture.

La patte se compose de 3 segments mobiles le fémur, le tibia et le tarse lui même composé de 5 articles. Les pattes antérieures sont généralement pourvues d'un éperon mobile servant à nettoyer les antennes et la trompe..

Les ailes

Les papillons de jour (et de nuit) ont 2 paires d'ailes dont les antérieures sont généralement plus longues. Les 2 ailes d'un même coté sont reliées et battent ensemble pendant le vol. L'aile n'est pas faite d'une seule couche de cellules comme on pourrait le croire mais de 2 épaisseurs séparées par un espace très étroit et reliées entre elles par de minuscules pièces de liaison qui les maintiennent accolées. Chaque aile est soutenue par un ensemble de nervures dont la position varie d'une espèce à l'autre (grande importance pour la classification des espèces).Elles possèdent des nerfs et l'hémolymphe (sang) circule à l'intérieur. L' aile peut être légèrement déchirée sans dommage pour l'insecte.

L'aile est toujours vivante jusqu'à la mort de ce dernier. Les ailes sont dépourvues totalement de muscles. Chez les papillons, les ailes sont fixées au thorax par des articulations rattachées aux muscles les plus grands et les plus puissants de l'organisme. Les battements alaires les plus rapides sont ceux des sphinx (50 à 100 par seconde). Elles peuvent être réduites voire absentes chez certaines femelles.
Les 2 faces des ailes sont recouvertes d'écailles superposées et rangées comme les tuiles d'un toit (sauf chez quelques Hétérocères primitifs) Chaque écaille possède un petit pédoncule (tige) enfoncé dans une cavité de la membrane alaire. Elle a un rôle sensoriel et protecteur. Chaque écaille est l'équivalent d'un sac aplati contenant un certain nombre d'espaces et de colonnettes. Certaines contiennent des pigments (coloration) et leurs dispositions constituent l'ensemble des dessins. Par leurs structures particulières et non par leur coloration, d'autres écailles réfléchissent en les décomposant les rayons lumineux d'où par exemple le reflet métallique de certains papillons.

Ces écailles ont à la surface de nombreuses lamelles très fines (visibles seulement au microscope)agissant comme réflecteurs parallèles à la surface. Les réflexions ainsi produites engendrent la tonalité argentée comme sur un rouleau de ruban adhésif. Leur intensité et leur nuance changent avec l'intensité de la lumière. L'eau les affecte à l'inverse des écailles pigmentées.

 
Design © 2004 Hersandesign pour kitgrafik Contenu © 2007 : Papillon

Agence Web - Xavbox - Gnome - plantes dépolluantes - Poker gratuit - Woood - un endroit
Fleurs - coloriages gratuits - Actus -